headerphoto
L'enseignement Catholique se dote de nouveaux statuts PDF Imprimer Envoyer
Année scolaire 2014-2015
Lundi, 06 Octobre 2014 17:07

Et dévoile les trois piliers du nouveau projet diocésain

 

 

Le vendredi 3 octobre demeurera une journée à part pour l’Enseignement Catholique du Puy de Dôme et de l’Allier. En effet, en fin d’après-midi, au Centre diocésain de Pastorale, à Clermont-Ferrand, devant une assemblée constituée de chefs d’établissements, d’enseignants, de personnels OGEC, de bénévoles mais aussi de parents d’élèves, ont été promulgués par l’Archevêque de Clermont-Ferrand, Monseigneur Hyppolite Simon, les nouveaux statuts de l’Enseignement Catholique et dévoilés le nouveau projet diocésain et les pistes à emprunter afin que les élèves soient, aujourd’hui plus que jamais, au centre de toutes les attentions.

Après une introduction réalisée par le Directeur Diocésain du Puy-de-Dôme et de l’Allier, M. Yves Berthon, et l’intervention de l’Archevêque, M. Claude Berruer, Secrétaire Général Adjoint de l'Enseignement Catholique, a offert son éclairage sur ces nouveaux fondements. Il a insisté sur l’idée de la communauté en en rappelant l’étymologie (le partage des charges, les obligations mutuelles), rappelé la diversité des établissements et de leurs élèves et, à l’heure des réseaux sociaux et du tout “virtuel”, souligné l’importance de la “conversation” et des échanges “réels”.

S’ensuivit une belle célébration, au terme de laquelle tous les chefs d’établissement se sont vus remettre officiellement ces nouveaux statuts et projet diocésain, soutenus par trois piliers indispensables. Le premier engagement n’est autre que de “rassembler, faire communauté” (accueillir chacun dans le respect de la diversité, associer les forces de tous, privilégier les échanges). Le deuxième engagement se résume en deux verbes – “grandir, faire grandir” – et assume la mission de former les jeunes pour en faire des citoyens ouverts au monde, tout en croyant au potentiel (spirituel comme humain) de tout un chacun. Enfin, le troisième engagement (“connecter, faire connaître”) vient rappeler l’importance de l’échange, de la communication, de l’entraide, de l’exemplarité.

La manifestation s’est achevée à la nuit tombée, après une collation où tout le monde a pu échanger au sujet de ces perspectives et s’est surtout montré conscient de l’importance de la réalisation de ces missions, afin que l’Enseignement Catholique reste l’un des acteurs principaux du monde de demain.